Kwartet

Marie-Noëlle Brun, Françoise Klein : voix, Mathieu Chamagne : dispositif électroacoustique, Bruno Fleurence : accordéon, objets sonores 
Conception : Marie-Noëlle  Brun – Production : Compagnie Vents d’Est 

Des mots en Français et en Russe … Un quatuor sur le fil du déséquilibre… Entre obscurité et demi-pénombre, entre présence et absence, une tentative de faire émerger la dimension poétique et tragique de cette œuvre. 

Le son des voix est traité et spatialisé en temps réel. Le son acoustique de l’accordéon se mêle aux sons électroniques… créant un univers sonore en écho aux mots du poème. Des déchirures viennent vriller l’espace, des résidus, des bribes de voix circulent dans les haut-parleurs… Les sons viennent recouvrir les mots, le chant se substitue à la parole 

Le désespoir d’une femme victime de la répression alterne avec sa combativité dans la fureur de la guerre, le dispositif renforce l’écriture, démultiplie les voix, donnant à ce destin singulier une résonance universelle. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *